parasite-intestinal-jpg-1

Les Parasites Intestinaux

Un animal peut avoir des vers sans que ses maîtres ne s’en aperçoivent car les vers vivent le plus souvent dans son intestin et leurs œufs ne sont pas visibles à l’œil nu.

Le parasitisme est très fréquent chez le jeune chien et le chiot mais le risque persiste tout au long de sa vie, y compris chez les animaux vieillissants dont l’immunité devient défaillante.

Description des 2 principaux types de vers :

·         L’ASCARIS : vers long (10-15cm) qui s’enroule sur lui-même. Il est vomit ou évacué dans les selles

 

Ascaris

 

·         Le TENIA : vers plat, annelé, semblable à un grain de riz. En général évacué dans les selles

 

Ténia

Les signes de parasitisme ou non :

·         Les signes les plus fréquents lors d’infections massives sont : le poil terne, les symptômes nerveux et digestifs comme l’amaigrissement, le ballonnement du ventre, des diarrhées légèrement sanguinolentes et les démangeaisons à la marge de l’anus (notamment lorsqu’il s’assoit et se frotte le postérieur au sol).

·         Contrairement à ce que beaucoup croient lorsque votre chien mange de l’herbe, il n’y a aucun pouvoir vermifuge à l’inverse elle peut être souillée par des œufs de vers et de ce fait favoriser une nouvelle infection.

·         Pour obtenir une action vermifuge, il faudrait que votre chien consomme du thym mais cette herbe n’est pas à son goût ! On la retrouve néanmoins sous forme de complément alimentaire appétant dans la préparation VERS TRANKILL - Chien

 

Les causes de contaminations :

·         En sachant que le ténia a besoin d’un hôte pour se développer, l’œuf qui est évacué et qui tombe à terre va ensuite passer dans le corps d’une puce, d’un rongeur ou d’un herbivore selon l’espèce de celui-ci. Il va ensuite se transformer en larve puis à nouveau intégrer le chien où il atteindra ensuite son développement normal. On peut donc en conclure que le chien peut se contaminer en :

v  léchant de la terre souillée,

v  mangeant de petites proies,

v  avalant des puces s’il a la mauvaise idée de se lécher (il ne faut donc pas oublier de le traiter contre les puces) avec par exemple un antiparasitaire à base de Pyrèthre (P623 - ANTI-PUCES - PYRETHRE) ou un répulsif (L616 - LAIT REPULSIF INSECTES) ou (HE631 - HUILES ESSENTIELLES REPULSIVES).

 

     

       ·         Avant la saillie et en fin de gestation, il est conseillé de vermifuger la mère autrement les larves dont la       mère est porteuse atteignent l’utérus et pénètrent le chiot par le placenta.

 

·         L’ingestion de viande crue, notamment celle d’abats de mouton et de lapin, peut être source de parasitisme. Il est alors préférable d’ébouillanter cette nourriture avant de la donner.

  

A quel moment le vermifuger :

     ·         S’il a moins de 6 mois :

v  Toutes les deux semaines jusqu’à l’âge de deux mois

v  Une fois par mois jusqu’à l’âge de six mois

 

·         S’il a plus de six mois :

v  Minimum deux fois par an (dont une fois, de préférence, avant le rappel de ses vaccins annuels pour une meilleure efficacité de celui-ci)

 

Il existe un risque d’infection pour l’homme si le chien est infecté du ténia mais le risque est minime surtout en conservant une bonne hygiène en se lavant régulièrement les mains.