burn out

Le Burn Out

Le prévenir et s'en sortir.

Coup de fatigue, « burn out » sous-jacent, dépression saisonnière ...

---------------------------------------------------------------------------------------

Ça commence souvent par une grande fatigue, accumulée depuis des mois. Les jours d’hiver se raccourcissent et les salades laissent place aux plats riches en fromage et sauces mitonnées.

Le sommeil n’est plus ce qu’il était et il devient de plus en plus difficile d’affronter le moindre souci.

Réfléchir, se souvenir, planifier, se concentrer demande de plus en plus d’efforts.

Il est grand temps de réagir. Voici quelques conseils à mettre en place dans votre vie quotidienne et quelques plantes qui peuvent vous aider à reprendre tonus, moral et efficacité :

1. Apprendre à respecter son corps en suivant quelques principes de naturopathie :

- ne pas manger plus qu’il n’est en mesure de digérer

- manger des aliments frais et non gras et mastiquer longuement avant d’avaler (permet une meilleure digestibilité et assimilation des vitamines)

- ne pas trop cuire ses aliments (garanti le maximum de vitamines)

- faire quotidiennement un exercice physique et de la relaxation (permet d’éliminer une partie des toxines et d’évacuer le trop-plein de stress)

- respecter le rythme de sommeil (8 h par nuit) (permet au corps de procéder à l’auto-régénération : nettoyage, élimination des toxines et reconstruction)

- parler aux autres et apprendre à écouter (ouverture vers les autres, sociabilisation)

- regarder vivre la nature et respecter le rythme des saisons, (rester concret, proche de nos origines et prendre du recul par rapport au monde virtuel)

- sortir quotidiennement dehors afin de s’exposer aux rayons du soleil et à la luminosité,(fixer la vitamine D souvent carencée en hiver, provoque une sensation de bien-être, diminue les effets de la dépression saisonnière), etc …

2. Nettoyer son corps.

Le drainage permet d’éliminer une partie des toxines accumulées dans notre corps. Ces saletés encrassent nos organes et les empêchent de fonctionner à pleine puissance.

Il n’est pas d’usage de faire des drainages en période hivernale mais plutôt en automne ou au printemps. Toutefois, si vous sentez que vous êtes en surpoids (suite aux bons repas de fêtes par exemple), que vous en avez marre de vous promener tous les jours l’équivalent d’un pack d’eau de kilos en trop, alors incorporez dans votre alimentation les produits suivants :

- légumes frais et variés,

- Fruits frais et variés,

- tisanes drainantes : pissenlit, tilleul, mélisse

Plantes conseillées fraiches ou en compléments alimentaires :

Artichaut : On mange la feuille cuite à la vapeur, non pas en croquant mais en raclant la base avec ses dents. C’est un bon plat d’hiver en soirée. On l’agrémente volontiers d’une vinaigrette : ½ échalote coupée en mini-bouts, 1 pincée de sel, 3 cuillères d’huile d’olive et 1 cuillère de vinaigre de cidre.

La feuille d’artichaut accroit la sécrétion biliaire, protège et régénère les cellules hépatiques (du foie). Elle abaisse le taux de cholestérol d’acides gras dans le sang. C’est un véritable draineur hépatique et rénal souvent utilisé pour les troubles du foie et des reins, de cholestérol et de problèmes de lenteur digestive. En phytothérapie, il est d’usage de prendre 1 à 2 gélules par jour.

Radis noir : On mange la racine sans la peau. Coupée en rondelles assez larges et agrémentée d’un peu de sel, avec pour les gourmands, un peu de beurre sur une tranche de pain complet. C’est une très bonne entrée de saison.

Le radis noir augmente la quantité et la fluidité de la bile. Il stimule les contractions intestinales et est donc légèrement laxatif. Il est souvent utilisé pour des troubles du flux biliaire et les problèmes de constipation. Attention cependant : il est contre-indiqué en cas de présence de calculs biliaires. En phytothérapie, il est d’usage de prendre 1 à 2 gélules par jour

Pissenlit : (de saison) On mange les feuilles, de préférence pas trop vertes car amères et dures en salade. Après avoir enlevé les feuilles abimées et la base proche de la racine, laver soigneusement les feuilles. Avec une vinaigrette, mettre les feuilles + 1 œuf mollet par personne, des croutons de pain toastés frottés à l’ail frais ainsi que quelques allumettes de bacon (moins gras que les lardons mais un peu salés) rissolées légèrement.

Le pissenlit (feuille) est diurétique (d’où son nom !), il augmente la sécrétion de la bile. Il est conseillé pour favoriser l’élimination de l’eau dans les cas de rétention d’eau, insuffisance rénale, cellulite et obésité. Il favorise l’élimination des calculs rénaux et biliaires. La racine, elle, facilite l’élimination digestive et urinaire mais n’est pas consommée en aliment car trop amère. En phytothérapie, il est d’usage de prendre 1 à 2 gélules par jour.

Les habitudes des anciens : en hiver, il était d’usage de manger le soir un bon potage de légumes. Chaud, léger, facile à digérer, hydratant et peu calorique, c’est le repas idéal des soirs d’hiver. Pensez-y !

3. Aider son corps :

Lorsqu’on est nostalgique sans raison, légèrement irritable et anormalement fatigué, il faut parfois savoir se booster un peu le temps de récupérer.

Voici quelques plantes qui sont formidables pour leurs vertus de récupération. A vous de choisir celle qui vous convient le mieux :

Eleuthérocoque (racine) : Avec un nom à coucher dehors, elle est une des plantes les plus méconnues mais pourtant très efficace pour son effet stimulant sur le système nerveux central, les glandes surrénales et séminales. Elle aide l’organisme à s’adapter aux situations de stress physique ou psychique, au froid et aux radiations. Elle est aussi immunostimulante sur les lymphocytes et hypoglycémiante. Elle est utilisée pour lutter contre le STRESS, la fatigue avec hypotension artérielle ainsi que dans la prévention des affections virales. En phytothérapie, il est d’usage de prendre 1 à 2 gélules par jour pour un maximum de 300 mg/jour.

Attention : interdite aux femmes enceintes, aux personnes ayant de l’hypertension artérielle, obésité, palpitations, affections mammaires.

Ginseng (racine) : C’est un anabolisant (augmente la synthèse des protéines), il améliore les performances mentales et fait baisser le taux de glycémie. Il permet ainsi de combattre les effets du STRESS physiologique ou psychique et est utilisé pour lutter contre l’asthénie (fatigue sans cause organique) ou pour une reprise d’état en convalescence. Il est conseillé de l’associer avec des vitamines et des stimulants (thé). En phytothérapie, il est d’usage de prendre 1 à 6 gélules par jour pour un maximum de 2g/jour

Attention : Malgré sa non toxicité, il vaut mieux éviter de l’utiliser plus de 5 mois de suite à hauteur de 2g d’extrait sec par jour. Il est par ailleurs interdit aux femmes enceintes, aux enfants non pubères, aux personnes atteintes de nervosisme ou d’obésité ainsi qu’aux insomniaques et aux personnes souffrant d’hypertension artérielle.

Acérola (fruit) : Il est très riche en vitamine C (acide ascorbique).La vitamine C intervient dans énormément de processus notamment l’élaboration du tissu conjonctif, la formation des vaisseaux, les cartilages, l’osséine des os, elle stimule la maturation des globules rouges. Elle est aussi efficace dans les états grippaux et les asthénies (fatigue excessive sans cause organique). Elle est souvent utilisée dans les cas de refroidissements et pour lutter contre la fatigue. En phytothérapie, il est d’usage de prendre 1 à 4 gélules par jour pour un maximum de 1g/jour.

Eglantier (Cynorrhodon) : tout comme l’acérola, c’est ici sa teneur en vitamine C qui est intéressante. Cela lui permet entre autre d’être tonique et de renforcer les défenses immunitaires. Il est aussi utilisé dans les cas de diarrhée, astringent, diurétique, ses acides stimulent la sécrétion d’acide gastrique. On l’utilise comme fortifiant dans les maladies infectieuses et au cours des convalescences, refroidissements, infections grippales, carences en vitamine C, fièvre, fatigue générale et diarrhée. En phytothérapie, il est d’usage de prendre 1 à 6 gélules par jour pour un maximum de 1g/jour

Gelée royale (ou lait des abeilles) : C’est la nourriture des reines. Elle est particulièrement riche en sucres, protéines, minéraux, vitamines (surtout B1 et B5), oligo-éléments... On l’utilise généralement pour réduire la fatigue physique et intellectuelle, le STRESS, renforcer l’immunité, soutenir les convalescents, traiter les troubles sexuels et menstruels. Attention : les personnes allergiques au miel, pollen, piqûres d’abeilles peuvent l’être aussi à la gelée royale. En extrait sec, il est d’usage de prendre 1 à 3 gélules par jour pour un maximum de 400 mg par jour.

4.  Les préparations pour vous aider :

Tisanes :

PH405 – TISANE DU MATIN BIO : tonique et détoxifiante

PH406 – TISANE DU MIDI BIO : digestive

PH407 – TISANE DU SOIR BIO : relaxante

Gélules de plantes séchées :

G549 – DETOX BIO : Artichaut BIO, pissenlit BIO, radis noir BIO

G504 – ARTICHAUT BIO

G536 – PISSENLIT BIO

G538 – RADIS NOIR BIO

G517 – ELEUTHEROCOQUE BIO

G515 – CYNORRHODON BIO

G501 – ACEROLA BIO

G521 – GELEE ROYALE BIO + GERME DE BLE

G523 – GINSENG ROUGE BIO

G554 – TONUS BIO : Gelée royale BIO + ginseng BIO