Sarcoide -

Mon cheval a des sarcoïdes et des verrues, ...mais c'est quoi une verrue ?

 

Le terme « verrue » regroupe des affections de la peau caractérisées par une excroissance anormale due à une prolifération cellulaire.
Chez le cheval, les verrues sont de deux types : Soit d’origine virale et donc contagieuses, d’autres correspondent uniquement à une prolifération anormale de la peau.
La prolifération cellulaire formant une verrue peut se produire au niveau sous-cutané (sarcoïdes), au niveau du derme (mélanomes) ou de l’épiderme (papillomes).
Les verrues d’origine virale sont contagieuses par simple contact, mais la contagiosité est très variable en fonction du papillomavirus en cause, de la localisation de la verrue et de l’état immunitaire du cheval. Chez certains chevaux les verrues tendent à proliférer, parfois en grand nombre, par auto inoculation (lors de grattage par exemple). Les verrues d’origine virale peuvent disparaître spontanément mais dans ce cas et sans traitement les récidives sont fréquentes.

Les principaux types de verrues et tumeurs cutanées.

Les Papillomes :

Petites verrues sur le bout du nez, dus à un virus, à l’aspect de petits choux-fleurs de quelques millimètres, blanchâtres ou grisâtres. Ces verrues peuvent être isolées ou fusionnant entre elles. Elles sont fréquentes chez le jeune équidé et régressent souvent spontanément.


Les Mélanomes :

Ce sont des nodules cutanés d'origine cancéreuse (lésions cutanées délimitées) dus à une prolifération de cellules pigmentaires, les mélanocytes. Les Mélanomes sont souvent brun foncés ou noirs et plus fréquent chez les chevaux gris. Il existe un facteur héréditaire dans l’apparition de mélanomes chez le cheval. Les zones les plus touchées : parties génitales, oreilles, yeux, anus, glandes parotides et poches gutturales.

 


Les Epithéliomas ou Carcinomes :

Ce sont des tumeurs malignes développées aux dépens des tissus épithéliaux. Ce sont des tumeurs cancéreuses se développant sur la peau du cheval mais peut aussi atteindre les muqueuses digestives, respiratoires, génitales ou urinaires. La croissance de ces tumeurs est rapide et la localisation souvent gênante (près des muqueuses de l’¶il, de la bouche ou des organes génitaux). L’intervention chirurgicale doit être pratiquée au plus tôt avec biopsie de la tumeur afin de la différencier d’un sarcoïde.



Les Sarcoïdes :

Il s’agit ici de tumeurs cutanées non métastatiques, arrondies ou ovales, de taille variable, caractéristique d’une inflammation aiguë de l’hypoderme. Les Sarcoïdes sont souvent envahissantes et récidivantes. Il existe quatre types de sarcoïdes :

1- Le Sarcoïde nodulaire, caractérisé par des masses rondes et fermes sous la peau et de la taille d’une cerise.

2- Le Sarcoïde granulomateux caractérisé par une prolifération volumineuse sous la peau.

3- Le Sarcoïde verruqueux caractérisé par des lésions plates de 4 à 5cm de diamètre et à surface irrégulière.

4- Le Sarcoïde occulte, provoquant des lésions lisses ou mixtes avec perte de poils. Ce type de Sarcoïde se retrouve principalement au niveau du ventre ou à l’intérieure des cuisses. Ils sont les plus fréquents chez le cheval.
Les tumeurs Sarcoïdes apparaissent le plus souvent chez les chevaux âgés de 3 à 6 ans. Les techniques modernes de biologie moléculaires confirment l’origine infectieuse des Sarcoïdes qui est la résultante d’une action complexe entre le virus, le cheval et son environnement. Par contre, il n’a pas encore été déterminé comment ce virus était transmis naturellement dans l’environnement du cheval.

     
     



Nos produits:

Aromathérapie :

H36 - Huile de massage ANTI-VERRUES (Sarcoïde).

P105 - EQUIPAM Ail et Fenugrec - 1kg (conseillé en traitement interne car l'Ail est un puissant antiviral et le Fenugrec est riche en Magnésium).

 

Témoignage :

Bonjour,

Je voulais vous faire part de mon expérience concernant votre huile sarcoïde, mon cheval est un paint horse de 6 ans maintenant et il avait toujours eu au coin de l'œil une espèce de croûte toute sèche en été et une peau épaisse et clairement non régulière en hiver mais avec des poils malgré tout. (Il avait 3 ans et demi quand je l'ai eu). Je ne m'inquiétais pas plus que ça parce que ça restait plat et ne paraissait s'étendre. Je joins une photo on voit cette peau bizarre au coin de son œil...

Mais en fin d'année dernière, de petites verrues on commencé à apparaître sur cette peau bizarre. J'ai commencé à me documenter et je me suis aperçu qu’en fait sa peau crocodile / sèche était en fait une sarcoïde plate ou occulte en train de muter vers une forme verruqueuse... Je l'ai alors inspecté de la tête aux pieds et il se trouve qu'il en avait plusieurs autres entre les cuisses et sur le fourreau (plat et début de verruqueux) que pareil je n'avais pas jusque là identifié comme des sarcoïdes.
Comme vous le savez les techniques vétérinaires sont chers et ne marchent pas à 100%, j'ai donc cherché une alternative, c'est là que je suis tombé sur votre site dont les explications sont très claires sur ce problème. En décembre, je me décide à acheter votre huile et votre cure d'ail associée. J'ai hésité car sur pas mal de sources on lit que mettre quelque chose sur les sarcoïdes peut aggraver les choses... maintenant comme son œil se dégradait je me suis dit que ça pouvait pas être pire...

J'ai donc pris des photos de l'évolution de son œil à partir de décembre (sachant que j'ai aussi traité le fourreau et les cuisses mais je n'ai pas fait de photos)
Je suis partie du sarcoïde dans cet état, c'était le 03 décembre 2013 on voit les petites verrues, on se rend pas trop compte mais la peau en dessous des poils était comme gaufrée (pas lisse quoi). 

 

J'ai commencé le traitement en respectant ce que vous disiez application 2 fois par jour ou une fois quand je ne pouvais pas les deux fois plus une mesure d'ail par jour.
Au bout d'une semaine le 09 décembre  2013 :
 

 

L'huile a bien commencé à attaquer les verrues.


La semaine suivante le 16 décembre 2013 :


 


 Les verrues ont bien diminué et les poils commencent à se clairsemer.
 

Le 23 décembre 2013 :
  

 

Les poils ont quasiment tous disparus et c'est la peau qui commence à peler...

le 30 décembre 2013 :
 

 
 il n'y a plus de poils, la peau se lisse et les verrues sont presque plates.
 

2 semaines plus tard, le 12 janvier 2014 :
    

 
La peau a quasiment retrouvé un aspect normal les verrues sont toutes petites et sèche et sont prête à tomber.
 
A partir de là j'ai arrêté l'ail et je suis passée à 3 application de l'huile par semaine.
Je n'ai pas repris de photos avant récemment car il ne passait pas grand chose à part une repousse progressive des poils.


Le 18 mars 2014 :


 

Le poil est encore un peu clairsemé à cet endroit mais la peau en dessous est lisse et les verrues ont totalement disparues.

Je tiens à dire qu'il s'est passé quasiment la même chose au niveau des cuisses et du fourreau.

Les résultats ont été donc très concluants pour moi (enfin pour Teddy) et je tenais à vous remercier pour ce produit.


Je sais que les sarcoïdes sont souvent récidivantes et je croise les doigts pour qu'il n'en ai plus mais je sais que si ça revient j'ai un espoir de lui enlever de manière douce et naturelle.
Vous m'avez convaincu du coup je viens de lui faire une cure hépato drainante de 3 semaine chez vous avec de l'ail en complément et je vais suivre avec la cure de printemps. J'ai aussi commandé la cure pour le drainage musculaire ainsi que le lait de massage car il est un peu sujet aux contractures.

Merci encore, Marion

----------------------------------------------------

Bonjour,

J'ai mon cheval depuis un peu plus de deux ans maintenant. Je ne m'étais jamais inquièté avant mais là je commence à me questionner  .

J'explique :
Quand j'ai acheté mon cheval, il avait une plaque de sarcoïdes type verruqueux sur le poitrail qui faisait la moitié de ma main. 
Vu que le véto à dit que ça ne génait en rien, j'ai laissé comme ça.

Mais aujourd'hui, les verrues se sont proliférés et les poils ne repoussent plus.

J'ai donc rappelé le véto. Qui m'a dit qu'on ne pouvait pas les brûler, car l'endroit était trop dangereux. Il m'a donc proposé d'enmener mon cheval en clinique sous surveillance pour 4-5 jours afin de lui administrer un traitement sous injection qui peu provoquer une réaction alergique chez le cheval. J'ai donc refuser.



Je me suis alors tourné vers AJC Nature, qui m'ont proposé une huile anti-verrues/sarcoïdes ainsi qu'un complément alimentaire à base d'ail et de fenugrec.



L'huile anti-verrues : A appliquer 2fois par jour durant les 3/4 semaines de la phase d'attaque. Puis 3 fois par semaine jusqu'à disparition des verrues.

L'ail et le fenugrec : Une mesure a ajouter tous les jours à la ration du soir pendant la phase d'attaque.




Avant le traitement (31/07/14) :





Après la première semaine d'huile et ail (08/08/14) :


La photo n'a pas été prise dans le bon angle à cause du soleil. Mais les verrues "gonflent, les peaux pèle et devient rose.



Après deux semaines d'huile et ail (15/08/14) :

Les grosse verrues commence à s'émietter, la peau est rose à certains endroit et les verrues ainsi que la peau autour pèle beaucoup.



Après trois semaines d'huile et d'ail (22/08/14) :

Sa reste stable, mais certaines grosses verrues vont bientôt sauter.


Après quatre semaines d'huile et d'ail (28/08/14) :

Tjrs même progression, la peau nu commence à bien se lisser à quelques endroits. Je décide d'arrêter l'ail, comme on me l'a conseillé.


Après sept semaines d'huile (12/09/14) :

Je vous épargner les autres semaines car il n'a pas d'énorme changement. Les verrues disparaissent encore.


Après treize semaines d'huile (24/10/14) :

Gros changement, il reste seulement 2-3 verrues, toutes la peau se régénère et les poils repoussent.


Après vingt-deux semaines sans l'huile (26/12/14) :

La peau est devenue vraiment toute lisse, plus de touché granuleux ; il n'y a plus aucunes traces de verrues, le poil repousse assez lentement à cause de la couverture mais c'est sur la bonne voie. J'ai arrêté l'huile.


Après trente-trois semaines sans l'huile (12/03/15) :

La peau repousse toujours, avec la couverture c'est un peu plus long.