Respiration Cheval

Toux, Grippe, Rhinopneumonie, Gourme, Emphysème, Epistaxis, ... C'est quoi ?

 

LA TOUX:

Acte réflexe qui a pour but le drainage bronchique et l'élimination de poussières ou mucosités.

La majorité des affections respiratoires du cheval s'accompagne de toux. Il faut prendre ce symptôme au sérieux pour en trouver la cause.

La toux est une contraction spasmodique soudaine et souvent répétitive, de la cavité thoracique, qui résulte en une expulsion violente d'air des poumons, et usuellement accompagnée d'un son distinctif et spécifique d'une maladie ou d'un symptôme. La toux est d'habitude déclenchée pour se débarrasser d'une accumulation de phlegme dans la trachée ; l'air peut se déplacer dans ce passage jusqu'à une vitesse de 480 km/h. Une toux fréquente ou chronique indique en général la présence d'une maladie.
Il ne faut pas contrarier les toux de drainage des excès de sécrétion bronchique. La disparition de la toux créerait un encombrement bronchique qui peut se compliquer en pneumonie.

La toux n'est qu'un symptôme alarmant sur une pathologie plus grave.

Type de toux :


Les affections des voies respiratoires supérieures se caractérisent par une toux forte et rauque.
Les affections des voies respiratoires inférieures se caractérisent par une toux faible et sèche.
La toux peut être faite d'accès isolés ou de quintes. Elle sera grasse quand elle s'accompagne de sécrétions trachéales ou bronchiques, sèche si il n'y a aucune sécrétion.

Origine de la toux :


Les origines peuvent être multiples : Infectieuses, virales, bactériennes, allergiques, suite à un refroidissement ou dues à la présence de vers.
- Facteurs infectieux : La toux accompagne une maladie respiratoire infectieuse et votre cheval a (souvent) de la fièvre. L'infection est en générale pluribactérienne ou virale.
- Refroidissement : Infection des voies respiratoires supérieures suite à un refroidissement qui favorise l'attaque de virus.
- Facteurs allergiques : Ce sont des toux chroniques pouvant être très invalidantes pour votre cheval. La toux chronique est un signe souvent repéré en cas de déficience immunitaire chez le cheval. Les allergènes sont multiples : poussières, foin, moisissures, ... mais le plus souvent la toux allergène est due à des écuries mal aérées.
- Facteurs nerveux : Il existe des toux nerveuses qui se manifestent au début du travail ou lors d'exercices spécifiques. Ce type de toux n'est pas réellement inquiétante et ne nécessite pas de traitement particulier. Cependant, elle indique un état d'agitation, de nervosité, d'anxiété ou d'hypersensibilité que l'on peut aussi traiter par aromathérapie.


LA GRIPPE:

Les causes:

La grippe est une maladie virale provoquée par un virus, Myxovirus influenza, agent infectieux naturel du cheval (et de l'homme d'ailleurs). Il existe trois grands groupes de virus influenza nommés A, B et C. Les virus de la grippe sont hautement mutatoires et changent rapidement.

Les symptômes:

En pratique, le diagnostic de grippe est simple à poser : il associe une présomption clinique : fièvre élevée (40° - 40,5°) avec frissons, douleurs diffuses en particulier des muscles et des articulations, toux rauque et sèche, céphalées, sensation de malaise général à des arguments d'ordre épidémiologique (période hivernale et contact récent avec un autre cheval grippé). L'incubation de la maladie est de 48 heures.
Puis à mesure que la maladie progresse, la toux devient douloureuse, avec ou sans écoulement nasal. Ni les yeux, ni les ganglions ne sont atteints. Le virus provoque uniquement l'inflammation des alvéoles pulmonaires.

 

 

   


LA RHINOPNEUMONIE:

Les causes:

La rhinopneumonie est une infection des cavités nasales et des poumons causée par un virus de type Herpès qui est insidieux et latent.
Le virus est insidieux (car il s'insinue discrètement dans le corps), latent (car il peut y sommeiller pendant des semaines, des mois voire des années), omniprésent (car il ne disparaît pas totalement) et peut se révéler en très peu de temps sous la forme d'une épidémie.
L'EHV (Equine Herpès Virus) est divisé en quatre catégories :
- EHV1 : Provoque des infections nasales, des bronchites ... des avortements, ainsi que d'autres complications, comme des désordres nerveux de type ataxie et paralysie.
- EHV2 : Catalogué comme bénin.
- EHV3 : Provoque un exanthème coïtal (affection respiratoire et d’avortements).
- EHV4 : Provoque une infection des bronches

La particularité des EHV est de priver les chevaux de leur système immunitaire de défenses.
Dans sa forme respiratoire la maladie présente un bilan clinique assez similaire à la grippe, bien que moins important.

Les symptômes:

Phase d'hyperthermie (température supérieurs à 38°) par à coups, perte d'appétit, écoulement nasal transparent au début pouvant devenir de plus en plus épais, toux non constante avec jetage clair pouvant devenir épais et laiteux,
Mais attention : Parfois les signes cliniques peuvent passer totalement inaperçus.
Les symptômes peuvent régresser en 15 jours, mais la guérison nécessite plusieurs semaines.



LA GOURME (angine du cheval) :

Maladie aiguë se caractérisant par une inflammation des voies aériennes supérieures et par l'inflammation et l'abcédation (processus qui fait évoluer un foyer d'infection en une collection de pus) des ganglions lymphatiques.
Elle est souvent la complication d'une infection virale et certaines formes atypiques (non conforme aux symptômes habituels) peuvent être graves et entraîner la mort.

Les causes:

Maladie hautement infectieuse et contagieuse, la gourme est provoquée par le développement d'un germe générateur de pus, le Streptococcus Equi (strepto hémomytique-hémolyse béta, Type C de lancefield).
La bactérie se transmet par contact direct ou indirect (matériel de pansage, harnachement...), elle est hémolytique, c'est à dire qu'elle provoque la destruction des globules rouges entraînant une anémie.

Les symptômes:

- Température élevée (supérieure à 40°)
- Abattement, lassitude et inappétence.
- Ecoulement nasal purulent. Des grumeaux de pus peuvent être observés au niveau des narines.
- Inflammation de la gorge avec difficulté pour le cheval à déglutir.
- Les ganglions lymphatiques mandibulaires hypertrophiés en voie d'abcédation sont visibles ou palpables.
- Les ganglions sont oedémateux et douloureux à la palpation.

Dans certain cas, la maladie peut se compliquer par une pneumonie purulente, une pleurésie, une néphrite, une péritonite ou l'apparition d'abcès sur d'autres organes du cheval.

L'évolution typique dure environ 2 à 4 semaines et les abcès percent entre le 7ème et le 14ème jour environ après les premiers symptômes. Cette phase marque normalement le début de la guérison.
Prévoir un certain temps pour la convalescence du cheval, car le remettre prématurément au travail pourrait entraîner un risque de bactériémie (invasion soudaine du sang par un foyer de bactéries) et de métastases (cellules infectées disséminées dans l'organisme).
Attention : Un cheval qui a eu la gourme peut garder des séquelles de toux chronique longtemps après.

 

 Streptococcus Equi

 Ganglions

oedémateux

 Ecoulement nasal

 

 

 



L'EMPHYSEME PULMONAIRE (TOUX CHRONIQUE):

L'Emphysème pulmonaire provoque une toux chronique au même titre que l'asthme, le coryza ou les bronchites chroniques. Ce type de toux chronique est une toux qui dure de manière continue ou de manière intermittente et récidivante. Elles sont invalidantes et signent une faiblesse permanente du système immunitaire. Le cheval n'arrive pas à surmonter sa maladie qui reprend toujours le dessus.
Par définition, l'emphysème est une infiltration de gaz dans un tissu cellulaire. Il se caractérise par une dilatation des alvéoles. Ces alvéoles peuvent même se rompre et communiquer entre elles. Lors de l'examen histologique, il est même possible de voir apparaître de véritables poches.
L'emphysème pulmonaire est le stade ultime de la bronchite chronique. Un cheval ayant été déclaré asthmatique est lui aussi un "candidat" à l'emphysème.
On parle d'emphysème pulmonaire aigu, lorsque la distension est réversible et d'emphysème alvéolaire chronique lorsqu'il existe des lésions irréversibles.

Les causes:

L'Emphysème pulmonaire (or cas de choc anaphylactique - oedème du poumon) est la conséquence de bronchites et bronchiolites chroniques dont les causes initiales seraient allergiques. Certaines spores de champignons comme les moisissures que l'on retrouve dans le foin, la paille, la poussière des manèges (sciure, granulés) provoqueraient ces réactions allergiques initiales.

Les symptômes:

Le cheval respire difficilement, s'essouffle rapidement et tousse de manière chronique. Les échanges gazeux respiratoires ne se faisant plus correctement, l'inspiration est déficiente et n'apporte plus assez d'oxygène; l'expiration ne permet plus d'éliminer le gaz carbonique.
La toux est caverneuse (très caractéristique) et s'observe même en état de repos. Un sillon apparaît aussi au niveau du flan entre chaque respiration (phénomène appelé "Double respiration") car le cheval devra utiliser ses muscles abdominaux au moment de l'expiration pour palier au manque l'élasticité des alvéoles qui restent dilatées.
L'emphysème chronique est irréversible, cependant un soulagement peut-être obtenu par une modification du monde de vie (hygiène du box, mise au pré, changement de litière (copeaux ou lin)), de l'alimentation (mouiller le foin et les rations) et un traitement spécifique d'aromathérapie (aide à la respiration).

 Photo d'un poumon sain et d'un atteint d'emphysème :      


L'EPISTAXIS :


L'Epistaxis est un saignement s'écoulant du nez du cheval. Le cheval peut perdre ainsi 1 à 2 litres de sang. La cause de cette perte de sang peut-être l'éclatement de petits vaisseaux sanguins tapissant la muqueuse nasale ou une plaie. Il faut parfois prévoir l'ablation d'une tumeur ou d'un abcès au niveau des cavités nasales ou des sinus.
En cas d'effort violent, une Hémorragie Pulmonaire Induite par l'Exercice (H.P.I.E) peut survenir pouvant provoquer une inflammation pulmonaire (bronchiolite).
Une autre cause possible de saignement de nez est l'érosion de l'artère carotide due à une infection et rupture possible des poches gutturales* (anévrisme) par un champignon (Aspergillus fumigatus). Nous sommes dans un cas d'URGENCE car l'hémorragie peut-être fatale et nécessitant un TRAITEMENT CHIRURGICAL.

*Poches gutturales : Ces poches sont des dépendances de l'oreille, situées au niveau de la parotide (glande salivaire) et communiquent avec le pharynx par la Trompe d'Eustache.


Nos Conseils:

Préventivement, un box aéré est indispensable pour la prévention des allergies et des infections respiratoires. Un accès direct à un petit paddock est idéal pour permettre au cheval de respirer un air sain et pour que son besoin physiologique de variations de température soit satisfait.
En cas d'infection, il faut absolument soulager le cheval, le mettre au repos complet, isoler le cheval pour éviter une contagion, stimuler son système de défense immunitaire.
Il est avant tout important que le cheval renforce son système immunitaire (l'efficacité de ses défenses propres joue un rôle déterminant dans son rétablissement) pour lutter contre ces maladies.

Nos Produits:
Grâce à nos préparations, vous allez être l'infirmier (ère) de votre cheval et l'aider à se défendre et à développer son système immunitaire indispensable à son rétablissement et sa protection dans le temps.

Aromathérapie :

H11 - Huile de Massage AIDE RESPIRATOIRE.
L13 - Lait de Massage AIDE RESPIRATOIRE.

Phytothérapie :

Plantes aromatiques et médicinales "P14 - EQUIPAM AIDE RESPIRATOIRE" .
Plantes aromatiques et médicinales "P37 - EQUIPAM - AIL SEMOULE" .